En hiver, l’entretien de vos outils est primordial

Dès l’apparition des premières gelées, le jardin est au repos. Malgré quelques tailles, les principaux outils doivent être rangés dans un abri, mais il est préférable de les entretenir. Dans le cas contraire, ils pourraient être impactés par la rouille.

Les lames ainsi que les manches de vos outils demandent un entretien spécifique

Bien sûr, les outils de jardinage sont très utilisés dès le printemps, mais, lorsque l’automne se dévoile, ils sont pratiquement délaissés dans un coin. Ce comportement peut s’avérer nuisible, car il impacte sérieusement leur allure et abaisse leurs compétences. Il sera beaucoup plus difficile, voire dangereux de couper une branche avec un sécateur rouillé. Même votre tronçonneuse a besoin d’être affûtée pour qu’elle puisse conserver toute sa vigueur. Comme l’hiver est la période idéale pour le repos végétatif, il est donc préférable de programmer un entretien à partir du mois de Janvier. Cet atelier commence avec le nettoyage de toutes les lames et des manches.

Un peu d’huile de colza ou de lin pour redonner un peu de peps à vos outils de jardinage

L’objectif consiste à supprimer toute la terre séchée. Si la rouille commence à se développer, vous pouvez l’enlever avec du papier de verre. Soyez toutefois doux dans vos gestes afin de ne pas rayer les lames. Il est donc préférable d’opter pour un grain très fin qui sera aussi très efficace pour les manches. Ces derniers peuvent contenir quelques échardes qui viennent perturber vos activités. Une ultime étape est indispensable, elle consiste à nourrir tous les outils avec de l’huile de lin. Il est envisageable de la remplacer par de l’huile de colza, elle s’applique avec un tissu au niveau des lames et du bois.

Attention, le tuyau d’arrosage doit être complètement vidé avant d’être stocké dans un abri

Quelques spécificités sont nécessaires pour le sécateur surtout s’il est équipé d’un ressort. Ce dernier doit être enlevé puisqu’il sera préférable de le nettoyer avec un peu d’huile. Après l’avoir remis, vous devrez le ranger en faisant attention de couvrir la lame afin de la protéger du froid et donc du gel. Le tuyau d’arrosage est aussi problématique à conserver pendant l’hiver, car l’eau stagnante peut geler et entacher son bon fonctionnement. Avant de l’enrouler et de le suspendre en hauteur à proximité de votre maison, il est judicieux de l’étendre sur toute la longueur dans le but de supprimer les coudes et les nœuds. N’oubliez pas de le vider entièrement.

IT-Expo.FR