Divorce : Comment bien choisir son avocat ?

0

Un divorce n’est pas toujours simple. Il faut négocier plusieurs points avec son ex-conjoint(e) et trouver un terrain d’entente avant l’aboutissement de la procédure. Pour ne pas être lésé par une telle étape, il est important de bien choisir son avocat. Suivez ces quelques conseils pour identifier le meilleur magistrat pour un divorce réussi.

Contactez uniquement un avocat spécialisé

Un divorce ne doit pas être pris en charge par n’importe quel avocat (un avocat d’affaires sera inutile). En effet, beaucoup d’éléments sont à prendre en compte (enfants, patrimoine…) et il est préférable de privilégier les services d’un avocat spécialisé dans les divorces.

Un ami avocat ou un contact n’ayant pas exercé dans ce type d’affaires ne doit pas être sollicité pour traiter un divorce. Il est primordial qu’il soit un véritable spécialiste du droit familial.

Vérifiez les qualités d’un bon avocat

Le magistrat qui s’occupera du divorce devra présenter des qualités spécifiques. Il doit être à l’écoute de ses clients pour mieux les défendre. Pour savoir si cela est le cas, il suffit de voir si ses propositions sont pertinentes. Il est important qu’il se renseigne un maximum sur la situation de son client.

Il faut également vérifier la disponibilité de l’avocat. Il est conseillé de demander son numéro de téléphone et de l’appeler régulièrement pour avoir des informations sur l’évolution de vos demandes.

À titre indicatif, un avocat de qualité (re)contacte ses clients au moins 48 heures suite à leur appel. D’ailleurs, il fournit régulièrement des informations concernant l’avancement de la procédure. Enfin, l’avocat doit conseiller son client et lui expliquer dans les détails tous les enjeux liés à un divorce.

Se renseigner sur les honoraires du juriste

Les honoraires peuvent varier d’un avocat à un autre. En effet, les avocats ont la possibilité de fixer leurs propres tarifs. Bien entendu, plus le cas sera complexe et plus les honoraires seront importants.

Si le divorce est à l’amiable, il est probable que le client règle un forfait à l’avocat. Notons que la convention d’honoraires est obligatoire dans ce genre d’affaires.

Share.

Comments are closed.