Chômeur créateur : quels sont vos droits ?

La création d’entreprise est, encore aujourd’hui, considérée comme une activité réservée à l’élite. En effet, de nombreux salariés s’imaginent qu’ils ne peuvent pas créer leur propre affaire, comme si quelque chose les en empêchait. Pourtant, la création d’entreprise s’est démocratisée en France. Internet y a joué pour beaucoup, permettant une meilleure circulation de l’information entre les particuliers.

Récemment, une catégorie toute particulière a vu le jour : celle des chômeurs créateurs. Il est désormais possible, avec le soutien de Pôle Emploi, de percevoir ses indemnités chômage tout en étant créateur ou repreneur d’entreprise. Une aide non négligeable qui suscite des vocations.

Chômeur et créateur : des droits bien spécifiques

La première chose que vous devez faire est d’informer votre centre Pôle Emploi. Ils arrêteront ainsi de vous envoyer des offres de travail et vous pourrez vous consacrer entièrement à la création.

Le statut offre une sécurité financière, puisque vous pourrez continuer à percevoir vos indemnités. Personne ne pourrait se lancer dans une aventure entrepreneuriale sans avoir un minimum de revenus, pas vrai ?

Pour ceux qui auraient besoin de capital rapidement, il existe une option appelée ARCE. Vous recevrez immédiatement 45% de vos droits restants. Idéal pour injecter de l’argent rapidement, sans avoir à emprunter auprès d’une banque.

Créer sa société : comment s’y prendre ?

Pour bénéficier de ce statut de chômeur créateur, il faut avant tout créer une société. Le choix du statut juridique est totalement libre, vous avez carte blanche. Que ce soit une SARL ou une SAS, Pôle Emploi n’y prête pas attention.

Une fois le statut défini, il est temps de s’attaquer aux démarches administratives. Elles peuvent être effectuées au format papier traditionnel, ou directement en ligne sur des sites comme www.manewco.com. Là encore, c’est à vous de choisir quelle option vous convient le mieux.

Une fois le Kbis reçu, il vous reste deux petits détails à régler, et pas des moindres : envoyer le Kbis à votre conseiller Pôle Emploi, et surtout entreprendre ! Gérer sa propre société est une aventure formidable, alors tirez-en le meilleur.

      IT-Expo.FR