3 Conseils avant de se mettre à son compte

3 Conseils avant de se mettre à son compte

 

Stephanie, spécialiste en diététique et en sophrologie en île de France, s’est mise à son compte il y a quelques années.
Comme beaucoup de professions libérales et artisans, l’administratif et toutes les démarches liées à la création d‘entreprise sont souvent un chemin pavé d’embûches car il est difficile d’être un expert dans son domaine et aussi au niveau administratif.

Elle nous livre quelques conseils, acquis d’après son experience, qui pourront aider les futurs entrepreneurs

AFE, le site de reference

 

L’AFE, anciennement APCE, est l’Agence France entrepreneur. Ce portail très complet va permettre de consulter des dossiers, interview, temoignages et des réponses à ses questions concernant la vie d’une  entreprise : création de société, rachat, développement ou fermeture.
Il est possible de poser directement ses questions en bas de page afin d’avoir des renseignements complémentaires, directement données par des memebres de l’AFE


Plus d’informations : https://www.afecreation.fr/

 

ACCRE, l’aide parfaite pour débuter

 

L’ACCRE, qui est l’Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise, est un dispositif disponible qui permet d’avoir des exonerations de charges durant les 3 premières années.
Pour vous donner un ordre d’idées, pour un Auto Entrepreneur en prestation de services, les charges dues à l’URSSAF les première années sont réduites à :

  • 5,8% la première année
  • 11,6% la deuxième année
  • 17,4% la troisième année

La taux normal est normalement de 23,1% donc cela peut représenter une économie de près de 17% la 1ère année, ce qui est énorme pour une entrepreneur qu ise lance et qui n’a aps des revenus réguliers.
Au niveau pratique, il faudra remplir et déposer un dossier assez facile à remplir et en quelques semaines vous saurez si l’aide est validée ou non

 

Plus d’informations : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F11677

 

Choisir un statut adapté à son activité

 

Les bénéficiaires du chômage pourront êtres assistés lors de la création de leur entreprise par des conseillers spécialisés, il suffit de le demander à son conseiller Pôle Emploi.

En revanche, lorsque l’on est déjà en poste, il est possible de se tourner vers un avocat spécialisé en droit des affaires pour demander un accompagnement ainsi que des conseils pour la rédaction des mentions légales etc…
Pour des petites structures, le coût est très élevé : l’avocat me demandait 800€ HT pour la rédaction des mentions légales. La solution? L’expert comptable!
Trop souvent assimilé à la comptabilité (bilan, audit, etc..) et à la gestion pure, l’expert comptable est un allié de tout chef d’entreprise à des niveau biens plus vastes.
Ses missions sont avant tout l’apport de conseils pour l’information de l’entreprise. J’ai trouvé ce cabinet qui propose beaucoup de prestations adaptées aux AE, contrairement à beaucoup de ses concurrents qui ne visent que les PME/GE : http://www.experts-comptables-75.fr
Plus d’informations sur le site de l’ordre des experts comptables : http://www.experts-comptables.fr/

IT-Expo.FR